Louis Depresle - Charles Primard - Rémi Le Boulch, plombiers chauffagistes à Etampes

Sise à Etampes, la SARL OPLUS est une petite entreprise de plombiers chauffagistes. Elle vous propose ses services en plomberie, chauffage et aménagement intérieur. Pour tous renseignements : 06 82 36 65 12 More »

Tous systèmes de chauffage sur demande

Pour vous chauffer, nous vous installons du chauffage au bois, gaz, fioul, des panneaux solaires, pompes à chaleur, systèmes multiples... Pour tous renseignements : 06 82 36 65 12 More »

Nos plombiers à votre service

Quel que soit votre projet, nous vous accompagnons dans vos démarches de conception et assurons la réalisation. Cuisine, Salle de bain, douches/baignoires, vasques sur mesure... More »

Particuliers ou collectivités, neuf et rénovation

Nous travaillons pour le secteur privé et public et nos projets ont des tailles très variées. Nous réalisons des projets pour plusieurs logements, pour des particuliers et en collectivité. More »

ETAMPES et ses environs

Nous travaillons à Etampes et dans la région de l Essonne. La proximité est importante dans notre relation aux clients. More »

 

Tag Archives: Entretien de chaudière

Qualigaz 2015 reconduit haut la main !

C’est avec plaisir que nous avons réussis notre examen QUALIGAZ, pour un nouveau cycle de 5 ans à partir de 2015 !

Une grande nouveauté, l’accréditation à laquelle nous avons postulé reste :

– PROFESSIONNEL GAZ (PG), comme auparavant,

– et compte désormais MAINTENANCE GAZ (MG) !

L’équipe entière (Jérémie et Charles oui nous sommes 2…) est ravi de mettre à votre service sa connaissance des normes gaz, si complexes qu’elles soient. Entre l’entretien de chaudière, les réseaux neuf et les réfections de logement, c’est toujours bien utile de bien savoir de quoi on parle, surtout en gaz.

 

Cette accréditation est-elle importante?

Force est de constater que nombreux professionnels méconnaissent et mésestiment l’impact des normes.  Il n’est pas obligatoire d’avoir la reconnaissance PG et MG mais on a l’impression d’avoir un temps d’avance et d’être véritablement des conseillés spécialisé pour nos interlocuteurs (clients, collègues). Connaître ces normes, c’est être plus efficace sur ses chantiers et optimiser les installations de chauffage. Enfin, c’est pour nous et certainement pour vous très rassurant.

En tout cas, voilà qui est fait, réviser pour un examen c’est toujours sympa entre collègue!

A bientôt sur vos chantiers,

Jérémie

Formation Fioul, 4 jours de top niveau !

Petite? Non grande formation de 4 jours pour l’équipe OPLUS au complet avec une cession de formation sur les brûleurs fioul. 4 jours passés sur les brûleurs, c’est long direz-vous? Mais non pas tant que ça.

Avec l’arrivé des nouvelles technologies il faut bien se tenir au courant même si à part la flamme bleue, rien de bien neuf sous le soleil. Les rendements des chaudières ont bien augmenté mais la technologie plafonne un peu. On voit cependant que l’arrivé des analyseurs de combustion affinent nettement les réglages (20% d’excès d’air, c’est ni 19%, ni 21%!!!) . Les chaudières fioul profitent aussi de  la technologie de la condensation.

Nous avons été surpris d’apprendre que le parc des chaudières fioul a augmenté cette année encore avec 20% du parc total des particuliers.

En résumé ça fait du bien de voir tout ça à tête reposée, et non en « mode dépannage ». Désormais, nous sommes incollables sur :

– La puissance flamme nécessaire à votre chaudière en fonction de sa puissance nominale et son rendement

– Le calcul du débit du gicleur en Kg/h-1, en fonction de la puissance flamme

– Le choix du gicleur le plus approprié : angle et débit

– Le calcul de la pression pompe en fonction du débit souhaité

– Les réglages d’air primaire et secondaire

– La diminution importante et souvent l’absence des rejets de monoxydes de carbone

– Les normes en vigueur

– L’analyse de combustion spécifique fioul

– Ce qui est important pour que tout fonctionne bien…

 

La formation a été validée avec une modeste note de 9/10, on fera mieux la prochaine fois!

Jérémie

Remplacement de chaudière, comment choisir son installateur

Quelques conseils pour bien choisir son installateur…

A mon avis, il est important de prendre le temps pour bien choisir la personne qui s’occupera de votre chaudière. Et cela indépendamment du prix du devis. Les pièges les plus faciles à éviter sont :

  • S’assurer que l’installateur est bien une entreprise existante,
  • Choisir un installateur proche de chez vous (vérifier l’adresse de la société car beaucoup de sociétés se disent d’Etampes et viennent en fait de Paris et la proche banlieue),
  • Eviter les installateurs qui ne font pas les mises en services eux même des chaudières qu’ils installent,
  • Eviter les installateurs qui ne font pas les entretiens des chaudières qu’ils installent, car les installations ne sont pas faites dans les règles de l’art.

 

Certains installateurs conseillent, à juste titre à mon avis, de protéger la chaudière qu’ils installent avec les équipements suivants:

  1. Réducteur de pression équipé d’un manomètre,
  2. Groupe de sécurité sanitaire pour protéger le ballon sanitaire,
  3. Vase d’expansion sanitaire,
  4. Remplissage chauffage,
  5. Vase d’expansion, soupape et manomètre supplémentaire sur circuit de chauffage.

Ces options sont très importantes et permettent à la chaudière de fonctionner normalement. Sans cela, il arrive toujours des pannes « classiques » : des soupapes qui coulent, groupes de sécurité qui fuient, la pression chauffage qui diminue…

 

L’analyse de combustion, les obligations

 

L’analyse de combustion

Elle est obligatoire lors de l’entretien de votre chaudière, dans la mesure ou le prestataire doit informer le client sur le rendement de sa chaudière. Il effectue pour cela une analyse de combustion donnant les informations suivantes, à un instant T :

  • Taux de CO²
  • Taux de O2
  • Température des fumées
  • Point de rosée
  • Lambda : indicateur du ration CO2/CO
  • CO en ppm
  • Rendement de la chaudière en %
  • Tirage

La mesure cu CO ambiant

Elle est aussi obligatoire, le CO (monoxyde de carbone) étant un gaz incolore, inodore et très dangereux. Cette mesure est en fait exigée pour les chaudières non étanches de type B (gaz, fioul et bois).

La mesure se fait toujours après étalonnage de l’appareil, local fermé, avec une chaudière en puissance nominale de fonctionnement. Les résultats sont interprétés de 3 façons :

  1. %CO < 20PPM : situation normale
  2. 20ppm < %CO < 50ppm : situation anomale. Engager des investigations complémentaires lors de la prochaine visite ou ultérieurement.
  3. %CO >50ppm : situation dangereuse. Engager des investigations complémentaires immédiates et faire injonction à l’usager de maintenir la chaudière à l’arrêt tant que le taux de CO n’est pas redescendu au dessous de 20ppm.

 

Guide de l’entretien annuel des chaudières 2012 édité par l’association des professionnels pour le chauffage durable

A voir pour plus d’informations sur les énergies et le chauffage : http://www.energies-avenir.fr/

 

Les entretiens de chaudière, ce que dit la loi.

Bonjour,

Les clients me demandent souvent quels sont leurs devoirs vis à vis des assurances pour les entretiens de leurs chaudière. La loi évolue et est claire vis à vis de cela.

Tout appareil de chauffage doit être révisé chaque année par un professionnel. Le commanditaire de l’entretien est soit l’occupant dans le cas d’une chaudière individuelle, soit le propriétaire (ou syndicat des copropriétaires) si la chaudière est collective. Pour résumer, l’entretien comprend :

  1. La vérification du bon fonctionnement du brûleur et des sécurités, et leur nettoyage,
  2. Le nettoyage du corps de chauffe et du siphon des condensats s’il existe,
  3. Le ramonage des conduits d’évacuation des produits de combustion,
  4. Une analyse du monoxyde de carbone dans l’ambiant et, si possible, une analyse de la combustion pour réglage du bloc gaz.

L’attestation d’entretien doit comprendre plusieurs éléments :

  1. Le nom de la société
  2. La date
  3. L’identification de la chaudière
  4. Le travail effectué
  5. Les conseils pour améliorer le système de chauffage du client
  6. Les anomalies si elles existent.

Alors, pourquoi les assurances ne vous demandent-elles jamais ce certificat de ramonage pourtant obligatoire? Bonne question! En cas de problème, si vous ne l’avez pas envoyé, votre assurance peut se décharger de ses obligations.

Pour plus d’infos :

Guide de l’entretien annuel des chaudières 2012 édité par l’association des professionnels pour le chauffage durable