Louis Depresle - Charles Primard - Rémi Le Boulch, plombiers chauffagistes à Etampes

Sise à Etampes, la SARL OPLUS est une petite entreprise de plombiers chauffagistes. Elle vous propose ses services en plomberie, chauffage et aménagement intérieur. Pour tous renseignements : 06 82 36 65 12 More »

Tous systèmes de chauffage sur demande

Pour vous chauffer, nous vous installons du chauffage au bois, gaz, fioul, des panneaux solaires, pompes à chaleur, systèmes multiples... Pour tous renseignements : 06 82 36 65 12 More »

Nos plombiers à votre service

Quel que soit votre projet, nous vous accompagnons dans vos démarches de conception et assurons la réalisation. Cuisine, Salle de bain, douches/baignoires, vasques sur mesure... More »

Particuliers ou collectivités, neuf et rénovation

Nous travaillons pour le secteur privé et public et nos projets ont des tailles très variées. Nous réalisons des projets pour plusieurs logements, pour des particuliers et en collectivité. More »

ETAMPES et ses environs

Nous travaillons à Etampes et dans la région de l Essonne. La proximité est importante dans notre relation aux clients. More »

 

Category Archives: Chauffage

Les pannes en cascade, c’est quoi???

La saison de chauffe se rapproche et il me semble important pour la rentrée de préciser un fait rare mais bien réel pour les chauffagiste … les pannes en cascade.

L’idée est que la chaudière démarre selon un protocole strictement linéaire, nous dirons pour l’exemple en 100 étapes pour démarrer.

Votre chaudière est en panne, nous arrivons. Nous réparons un problème en amont du processus de démarrage, disons le 12. Malheureusement pour vous, cette panne en a entraîné une autre, disons le niveau 60, invérifiable si le niveau 12 est bloqué. C’est une panne en cascade! Mais alors me dites vous, j’ai réparé la chaudière et elle ne marche toujours pas… Cela peut se produire mais heureusement c’est plutôt rare et souvent pour les même raisons. Ces pannes sont souvent le fait du mauvais entretien (pour ne pas dire de l’absence d’entretien) du matériel, qui se détériore petit à petit, et ou les pièces défectueuses en font souffrir d’autres, qui lâchent en premier.

 

Voilà, c’est simple à comprendre et comme ça tout malentendu est levé!

Bien à vous

Jérémie

Puissance, énergie et temps de chauffe d’un volume d’eau

On se demande souvent le temps nécessaire ou la puissance pour chauffer un volume d’eau. Rien de plus simple, un peu de mathématique à la portée de tous :

On détermine dans un premier temps l’énergie nécessaire pour chauffer un volume d’eau :

– de masse m en Kg,

– passant d’une température à une autre avec un ΔT déterminé,

– et une capacité thermique massique pour l’eau Cp égale à 4185J/(Kg.K).

Soit la relation suivante : Q = m Cp ΔT

Exemple pour 100L passant de 15 à 55°:

Q = 100 x 4185 x 40             donc           Q = 16 740 000 joules

 

Deux applications :

1.Le temps nécessaire pour chauffer cette eau en fonction de la puissance connue est t = Q/P.

Si on a une résistance de 3Kw, il faudra : t = 16740000 / 3000 = 5580 secondes ou 93 minutes

2.La puissance nécessaire en fonction d’un temps souhaité : P = Q/t

Si on veut chauffer cette eau en 2h ou 120mn, il faut une puissance de P = 16740000/(120*60) = 2325W

 

 

Station d’étude thermique au Lycée Alfred Kastler de Dourdan

Aujourd’hui, nous avons eu le plaisir de commencer la réalisation d’une station expérimentale d’étude technique, au Lycée Alfred Kaslter de Dourdan. Cette station comprend :

– Un panneau solaire thermique relié à un préparateur eau chaude, installé sur le réseau,

– Deux panneaux solaires photovoltaïques,

– Une station météo,

– Un Luméa : lampadaire autonome fonctionnant grâce à une éolienne et un panneau solaire photovoltaïques

– D’autres projets sur la plate forme sont encore à l’étude… et verront le jour l’année prochaine.

La station sert dans un premier temps de projet pour 4 élèves en bac pro. Ils doivent proposer une solution pour chauffer de l’eau sanitaire, pour une famille de 4 personnes. Dans un second temps, ces équipement permettront la découverte de nouvelles technologies, et leur maintenance aux élèves de bac pro S.I.T.D.D.

La société OPLUS s’est vue confiée pour cette année 2013 l’intégralité des travaux de réalisation. Comme on dit, il ne reste plus qu’a…

Remplacement de chaudière, comment choisir son installateur

Quelques conseils pour bien choisir son installateur…

A mon avis, il est important de prendre le temps pour bien choisir la personne qui s’occupera de votre chaudière. Et cela indépendamment du prix du devis. Les pièges les plus faciles à éviter sont :

  • S’assurer que l’installateur est bien une entreprise existante,
  • Choisir un installateur proche de chez vous (vérifier l’adresse de la société car beaucoup de sociétés se disent d’Etampes et viennent en fait de Paris et la proche banlieue),
  • Eviter les installateurs qui ne font pas les mises en services eux même des chaudières qu’ils installent,
  • Eviter les installateurs qui ne font pas les entretiens des chaudières qu’ils installent, car les installations ne sont pas faites dans les règles de l’art.

 

Certains installateurs conseillent, à juste titre à mon avis, de protéger la chaudière qu’ils installent avec les équipements suivants:

  1. Réducteur de pression équipé d’un manomètre,
  2. Groupe de sécurité sanitaire pour protéger le ballon sanitaire,
  3. Vase d’expansion sanitaire,
  4. Remplissage chauffage,
  5. Vase d’expansion, soupape et manomètre supplémentaire sur circuit de chauffage.

Ces options sont très importantes et permettent à la chaudière de fonctionner normalement. Sans cela, il arrive toujours des pannes « classiques » : des soupapes qui coulent, groupes de sécurité qui fuient, la pression chauffage qui diminue…

 

L’analyse de combustion, les obligations

 

L’analyse de combustion

Elle est obligatoire lors de l’entretien de votre chaudière, dans la mesure ou le prestataire doit informer le client sur le rendement de sa chaudière. Il effectue pour cela une analyse de combustion donnant les informations suivantes, à un instant T :

  • Taux de CO²
  • Taux de O2
  • Température des fumées
  • Point de rosée
  • Lambda : indicateur du ration CO2/CO
  • CO en ppm
  • Rendement de la chaudière en %
  • Tirage

La mesure cu CO ambiant

Elle est aussi obligatoire, le CO (monoxyde de carbone) étant un gaz incolore, inodore et très dangereux. Cette mesure est en fait exigée pour les chaudières non étanches de type B (gaz, fioul et bois).

La mesure se fait toujours après étalonnage de l’appareil, local fermé, avec une chaudière en puissance nominale de fonctionnement. Les résultats sont interprétés de 3 façons :

  1. %CO < 20PPM : situation normale
  2. 20ppm < %CO < 50ppm : situation anomale. Engager des investigations complémentaires lors de la prochaine visite ou ultérieurement.
  3. %CO >50ppm : situation dangereuse. Engager des investigations complémentaires immédiates et faire injonction à l’usager de maintenir la chaudière à l’arrêt tant que le taux de CO n’est pas redescendu au dessous de 20ppm.

 

Guide de l’entretien annuel des chaudières 2012 édité par l’association des professionnels pour le chauffage durable

A voir pour plus d’informations sur les énergies et le chauffage : http://www.energies-avenir.fr/

 

Les entretiens de chaudière, ce que dit la loi.

Bonjour,

Les clients me demandent souvent quels sont leurs devoirs vis à vis des assurances pour les entretiens de leurs chaudière. La loi évolue et est claire vis à vis de cela.

Tout appareil de chauffage doit être révisé chaque année par un professionnel. Le commanditaire de l’entretien est soit l’occupant dans le cas d’une chaudière individuelle, soit le propriétaire (ou syndicat des copropriétaires) si la chaudière est collective. Pour résumer, l’entretien comprend :

  1. La vérification du bon fonctionnement du brûleur et des sécurités, et leur nettoyage,
  2. Le nettoyage du corps de chauffe et du siphon des condensats s’il existe,
  3. Le ramonage des conduits d’évacuation des produits de combustion,
  4. Une analyse du monoxyde de carbone dans l’ambiant et, si possible, une analyse de la combustion pour réglage du bloc gaz.

L’attestation d’entretien doit comprendre plusieurs éléments :

  1. Le nom de la société
  2. La date
  3. L’identification de la chaudière
  4. Le travail effectué
  5. Les conseils pour améliorer le système de chauffage du client
  6. Les anomalies si elles existent.

Alors, pourquoi les assurances ne vous demandent-elles jamais ce certificat de ramonage pourtant obligatoire? Bonne question! En cas de problème, si vous ne l’avez pas envoyé, votre assurance peut se décharger de ses obligations.

Pour plus d’infos :

Guide de l’entretien annuel des chaudières 2012 édité par l’association des professionnels pour le chauffage durable